Enveloppe des bâtiments

  • Accueil
  • RT 2012 - Enveloppe des bâtiments
Pourquoi réaliser un test d'étanchéité à l'air ?

Le test d'infiltrométrie est à ce jour le seul contrôle dynamique du bâtiment permettant de mettre en évidence, notamment, les infiltrations parasites et les défaillances thermiques de l'enveloppe.

Il rentre en compte dans l'évaluation de la performance énergétique de la construction et dans l'appréciation globale de la mise en oeuvre des matériaux impactant l'étanchéité à l'air.

L'enjeu n'est pas de créer un espace confiné mais de mapitriser, via un système de ventilation adapté, le renouvellement de l'air intérieur.

Le test consiste en une mise en pression (dépression ou surpression selon les cas) du bâtiment par l'intermédiaire d'un appareillage de mesure de type « BlowerDoor » (ou porte soufflante).


Test « intermédiaire »

  • validation de mise en oeuvre (stade hors d'eau – hors d'air),
  • recherche de fuites d'air approfondie - compte rendu détaillé adressé au donneur d'ordre,
  • correction par la maîtrise d'œuvre des points d'infiltrations localisés.

  • en phase intermédiaire de travaux,
  • à définir spécifiquement selon le projet et le système constructif utilisé.

Test « Final »

  • état de l'installation intérieure de gaz afin d'évaluer les risques pouvant compromettre la sécurité des personnes.

  • à réception du bâtiment,
  • finitions réalisées et équipements posés.

NORME NF EN 13829

Le processus de mesure de la perméabilité à l'air est régi par la norme NF EN 13829 et son guide d'application GA P50-784. A l'issue de cette mise en pression, l'indicateur réglementaire de perméabilité à l'air (Q4 Pa-surf représentant le débit d'air de fuite d'air à 4 Pa, rapporté à la surface déperditive hors planchers bas) est déterminé.